Semaine à Vélo 2008
Le Film de la Semaine 2008
Écrit par Odyssée Reporter   

Voici le film de la semaine à vélo 2008. Pour un bon visionnage, vous pouvez utiliser le logiciel VLC (gratuit) disponible à l'adresse http://www.videolan.org/

 
Laurent Fignon Salue l'Odyssée de l'Espoir

Lors de l'arrivée de la caravane de l'Odyssée de l'Espoir à Bagnère de Bigorre, Laurent Fignon nous avait laissé un message enregistré pour nous souhaiter le bienvenue. Il nous a autorisé à le diffuser sur notre site, et nous l'en remercions chaleureusement. 

Lire la suite...
 
Photos Semaine à vélo 2008
Écrit par Odyssee Reporter   
Retrouvez les photos de la semaine à vélo 2008 au lien suivant http://www.photoways.com/album/62424318. Il y a aussi des photos ici: http://www.photoways.com/album/72067916.
 
Dimanche 13 juillet 2008
Écrit par Annie   

14 heures, rendez vous à Bagnères de Bigorre pour remettre  le tee-shirt de l’Odyssée à Laurent Fignon.

Murielle ayant été victime d’une crevaison dans la descente sur Bagnères (elle était vraiment crevée !), le comité passe de quatre à deux. Deux maillots jaunes à l’arrivée du tour de France dopés par une semaine d’odyssée, c’est trop mais ce n’est pas la meilleure couleur pour se faire remarquer dans la foule qui attend l’arrivée de l’étape. Impossible de voir Laurent Fignon, le village du tour de France est archi sécurisé. Avons réussi à franchir une première rangée de ganivelles après l’arrivée du tour mais pas la deuxième : Hinault, Virenque, Poulidor, Holtz… mais pas Fignon. A 18 heures 30,  nous abandonnons notre challenge. C’était mission impossible. Un défi pour l’an prochain, animer le départ du tour si notre itinéraire croise celui du tour de France

 
Samedi 12 juillet – Départ de Bagnères de Bigorre
Écrit par Odile   

Remerciement unique ce jour à notre fidèle partenaire Bayer Cropsciences ; suite au retard de la poste, leur logo ne nous était pas parvenu le jour du départ et donc il n'apparaissait pas sur le panneau des partenaires. Que Bayer Cropsciences veuille bien nous en excuser.

 

Les corps émergent péniblement des sacs de couchage ce matin ; la veillée a été longue pour certains, jusque trois heures, il y avait beaucoup à se raconter avant de se séparer.Il va falloir partir chacun de son côté et personne n'est vraiment pressé...

Lire la suite...
 
«DébutPréc1234SuivantFin»

Page 1 de 4